fermer menu
fermer menu
Croisons les vues, croyons les regards.
  • fr
  • en
  • À la loupe

    Immigration économique : la France dans un « cercle vicieux »

    Depuis les années 1980, l'Hexagone a considérablement réduit le nombre de visa accordés à des travailleurs étrangers. Un repli sur soi synonyme de pertes en termes de croissances et de rayonnement selon les économistes.

    Justine Segui. Illustration: design de Mohammed Hassan- CC. « Aujourd’hui, on parle des chiffres liés à l’immigration comme si on parlait du taux de chômage et qu’il fallait absolument qu’il y ait le moins d’entrées possibles. Or, on s’est rendu compte que l’immigration de travail n’avait pratiquement que des effets positifs à long terme ». Pour Hilel Rapoport, économiste à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, la France manque des opportunités de croissance en raison de sa politique fermée concernant l'immigration de travail. Avec sa consoeur, Emmanuelle Auriol, de l'université Toulouse 1, ils sont à l’origine d’une note au Conseil d’analyse économique (CAE) nommée « L’immigration qualifié : un visa pour la croissance ». Des biais dans le débat public Tandis que les discours anti-immigration progressent dans l’espace public, les politiques françaises concernant l’immigration économique ne cessent de se durcir. Pour Hillel Rapoport, l'Hexagone est coincé dans un « cercle vicieux » et gagnerait à inverser la tendance. « On a une immigration peu qualifiée, ce qui forme une opinion défavorable sur la question et force la mise en place des politiques toujours plus fermées », assure-il. Le débat public sur l’immigration économique présenterait deux biais pour les chercheurs. Premièrement, il est centré sur une approche « identitaire, sécuritaire et non pas économique ». Et quand la question est traitée sur le plan économique, « on se focalise sur des indicateurs à court terme comme les comptes publics ou les effets sur le marché du travail, en négligeant la croissance et les effets à long terme », dénonce Rapoport. Les effets d’une politique plus ouverte Contribution des immigrés à l'entrepreneuriat et l’innovation, création de ponts avec les pays dont ils sont originaires... C’est pourtant à long terme que les effets de l’ouverture des frontières aux personnes qualifiées seraient tangibles. Aussi, le pays d’accueil s’insèrerait-il plus facilement dans l’économie mondiale à travers des flux de capitaux...

    fond de couleur pour message abonnement

    Pour lire la suite, soutenez Guiti News et abonnez vous à partir de 2€/mois*

    Vous aimerez également :

    icone du ministere de la culture francaise, qui soutient Guiti News
    © Guiti News 2021 – Tous droits réservés