fermer menu
fermer menu
Croisons les vues, croyons les regards.
  • fr
  • en
  • À la loupe

    A droite toute : quand les programmes des candidat.e.s à la présidentielle se complaisent dans l’illégalité 2/3

    Paradoxe ? Si l’immigration reste mal perçue (78 % des français pensant qu’il faut passer d’une “immigration subie” à une “immigration choisie” Ifop 2020), la tolérance - notamment chez les plus jeunes - augmente (CNCDH). En 2022, la campagne présidentielle a cristallisé une myriade de propositions hostiles à l’immigration. A quelques jours de la tenue du premier tour ce 10 avril, passage en revue des mesures proposées par la droite et l’extrême-droite, qui sont illégales et/ou infaisables telles qu’énoncées.

    ÉRIC ZEMMOUR : l'étranger comme éternel bouc-émissaire « Stopper les flux » et « renvoyer les étrangers indésirables ». Le programme relatif à l’immigration d’Éric Zemmour (Reconquête!) repose sur des fondements racistes et xénophobes, notamment autour du concept de « grand remplacement ». Soit une théorie du complot, largement diffusée, selon laquelle l’arrivée d’exilés non-européens dans l’Hexagone changerait profondément la culture française jusqu’à la « remplacer », substituant ainsi la population française (et européenne) par une autre, qualifiée de « remplaciste ». L’ex-polémiste (63 ans), qui a écopé de deux condamnations définitives pour provocation à la haine raciale et religieuse, met à jour pour sa première candidature à la présidentielle, des propositions brouillonnes et évasives. Zoom sur cinq d’entre elles. Avec la contribution de Désinfox-Migrations. REGROUPEMENT FAMILIAL Éric Zemmour prévoit de mettre fin au regroupement familial. => ILLÉGAL. Une personne étrangère ayant reçu un titre de séjour en France peut aujourd’hui...

    fond de couleur pour message abonnement

    Pour lire la suite, soutenez Guiti News et abonnez-vous à partir de 2€/mois*

    Vous aimerez aussi :

    icone du ministere de la culture francaise, qui soutient Guiti News
    © Guiti News 2021 – tous droits réservés