fermer menu
fermer menu
Croisons les vues, croyons les regards.
  • fr
  • en
  • Guiti aime

    «Cette musique ne joue pour personne» : le nouveau Benchetrit résonne en chacun de nous

    Sorti en salles le 29 septembre, le septième long-métrage de Samuel Benchetrit («Chien», «Asphalte») «Cette musique ne joue pour personne» dévoile la beauté là où on l'attend le moins. Rencontre avec le réalisateur et l'un de ses acteurs Bouli Lanners.

    Une chronique de Leïla Amar / Photo : DR Présenté au 74ème festival de Cannes dans la catégorie Cannes Première, ce long-métrage franco-belge raconte comment l'amour parvient à se glisser dans chaque interstice de prétendue laideur lorsque l'art entre en jeu. Incarnée par plus de 740 kilos de figures emblématiques des cinémas belges et français (le réalisateur ayant ressenti le besoin de peser ses acteurs une fois sur le plateau), l'histoire de Jeff, un chef mafieux mais gentil, et de sa bande d'hommes de main se déroule à Dunkerque. Jeff (François Damiens) épris d'une jeune caissière, se décide à lui faire porter des poèmes au supermarché par l'entremise de Neptune (Ramzy Bédia). Pendant ce temps, sa femme (Valéria Bruni Tedeschi) passe ses journées devant des émissions de télé-réalité avec sa fille, pour laquelle Jésus (Joey Starr) et Poussin (Bouli Lanners) sont chargés d'organiser une fête d'anniversaire en soudoyant ses camarades...

    fond de couleur pour message abonnement

    Pour lire la suite, soutenez Guiti News et abonnez-vous à partir de 2€/mois*

    Vous aimerez aussi :

    icone du ministere de la culture francaise, qui soutient Guiti News
    © Guiti News 2021 – tous droits réservés