fermer menu
fermer menu
Croisons les vues, croyons les regards.
  • fr
  • en
  • Guiti aime

    Au revoir les patriarches : retour sur la quinzaine de Cannes 2021

    La projection de la quinzaine des réalisateurs du 74e festival de Cannes au forum des images (Paris) nous a donné envie de nous replonger dans ces films qui font la part belle à l'émancipation des femmes.

    Texte : Laure Woestelandt / Illustration : montage Canva d'après les trailers de Medusa (arrière-plan), Clara Sola, le Journal de Tuoa et la Colline où rugissent les lionnes. Reprise de la sélection de la Quinzaine, dans un Cannes un peu déserté de ses festivaliers mais où nous retrouvons (enfin!) le plaisir et l’émotion de voir des jeunes cinéastes éclore et confirmer leurs talents. Cette sélection, exigeante, variée et vivifiante, vient nous saisir à la sortie d’une Sélection Officielle qui, hormis certains chefs-d’œuvre, a peiné à nous réveiller de notre léthargie confinée. Signe ou non de notre époque post #MeToo et dans la suite de la formation du collectif 50/50, les femmes se sont imposées à la Quinzaine et avec un thème récurrent dans leur film : celui de l’émancipation du patriarcat dominant. Murina Dans le très beau et aquatique Murina, cette émancipation prend la forme d’une tentative de rébellion feutrée...

    fond de couleur pour message abonnement

    Pour lire la suite, soutenez Guiti News et abonnez-vous à partir de 2€/mois*

    Vous aimerez aussi :

    icone du ministere de la culture francaise, qui soutient Guiti News
    © Guiti News 2021 – tous droits réservés