fermer menu
fermer menu
Croisons les vues, croyons les regards.
  • fr
  • en
  • C'est leur histoire

    « Ça sera l’égalité ou rien » : une ambassade pour les hommes en exil

    Depuis le 18 avril, une centaine d’hommes en exil ainsi que leurs soutiens d’Extinction Rébellion, un mouvement international écologique et social, et du Collectif La Chapelle Debout, une association d’aide aux personnes migrantes, occupent un bâtiment parisien du IXe arrondissement : l’Ambassade des immigrés. Avec deux revendications : un logement pérenne et une situation régularisée. Reportage.

    « Depuis le dépôt de ma demande d’asile, je n’ai pas de logement. J’ai longtemps dormi dans la rue », glisse doucement Amer*, le regard timide, héritage d’un passé que l’on devine éprouvant. Le jeune homme de 23 ans a fui le Nigéria, gageant que sa vie serait meilleure de l'autre côté de la Méditerranée.   Une situation semblable à celles de dizaines d’autres personnes ayant désormais élu domicile au sein de « l’Ambassade des immigrés ». Soit un ex-bâtiment d’entreprise du IXe arrondissement de la capitale investi par les associations Extinction Rebellion et La Chapelle Debout.   Sur une banderole, les mots « Ambassade des immigrés », traduits en arabe et en anglais, et des affiches revendicatives signalent l’entrée. Ici, c’est le règne de la débrouille et de la récup’. Un bureau noir où des bénévoles se retrouvent pour bavarder garde l’accès. Des provisions alimentaires et hygiéniques jonchent le sol.   Plusieurs voix joyeuses résonnent dans le hall. Elles proviennent...

    fond de couleur pour message abonnement

    Pour lire la suite, soutenez Guiti News et abonnez-vous à partir de 2€/mois*

    Vous aimerez aussi :

    icone du ministere de la culture francaise, qui soutient Guiti News
    © Guiti News 2021 – tous droits réservés