MENU
Recevoir la Newsletter

Le collectif raconte fait voyager la photo

Depuis novembre 2019, dans cinq villes de France des collectifs de photographes réfugiés novices, encadrés par des professionnels se sont réunis dans le but de constituer leur propre histoire photographique.

La rédaction / Photo : Petrous _ Dialogues en photographie

A Paris, Lyon, Rouen, Cluny et Tramayes (en Saône-et-Loire), des personnes réfugiés, nouveaux arrivants, ont appréhendé ensemble le processus photographique, grâce à une quinzaine d’ateliers menés dans chaque ville. De la réflexion autour d’un sujet, jusqu’à la prise de vue pour finir par le choix des images. L’idée ? Offrir un espace d’expression et de création sur du long terme, encadré par des professionnels. L’occasion pour tous les participants de se questionner sur les possibilités de raconter une histoire en images et d’oser créer.

C’est la rencontre en janvier 2019 des photographes Kenia Sadoun et Antoine Boureau qui a provoqué l’étincelle décisive pour se lancer dans cette aventure ! Kenia, diplômée d’un master de Photographie en 2017, a collaboré à de multiples reprises avec des personnes réfugiées dans des associations. Bénévole à Singa, elle a travaillé pour Forum réfugiés en France et mis en place des ateliers de photographie dans un camp de réfugiés en Grèce pour l’ONG Allemande Soup & Socks.

Antoine, fondateur de l’association Dialogues en photographie, souhaitait initier un projet de long terme auprès d’un public réfugié après plusieurs actions en direction des jeunes. Ils ont uni leurs forces pour créer RACONTE. Coordinateurs du projet, ils ont également assuré les ateliers photo à Lyon.

Une équipe d’auteurs photographes indépendants a ensuite rejoint le projet, pour décliner le concept dans plusieurs villes de France. Gilberto Güiza et Victor Point à Paris, Florence Brochoire et Marie-Hélène Labat à Rouen, et Lucie Moraillon à Tramayes et à Cluny ont mis leurs compétences et leurs convictions au service de RACONTE.

Le résultat ? Un patchwork éclectique d’images personnelles, comme autant de regards artistiques singuliers. L’ensemble des 36 séries photographiques achevées sont visibles sur Raconte.net. Et le travail des participants a aboutit à l’organisation d’expositions et à la création d’un catalogue.

nec ante. nunc Donec sed lectus at dapibus vulputate,