Belgique : des écoles de Bruxelles invitées à signaler des réfugiés “difficiles”

La police évoque une erreur individuelle et la maladresse d’une enquêtrice suite à un mail dont le contenu a été dévoilé par le quotidien belge Le Soir.

La rédaction de Guiti News


« Dans un but protectionnel ». Dix-huit écoles de la région bruxelloise ont été conviées le 2 mai dernier à signaler les réfugiés « difficiles ou problématiques à gérer » et « dangereux pour les autres enfants ou le personnel enseignant et éducatif de l’école ». C’est une recommandation reçue par mail du service Jeunesse de la zone de police Polbruno (couvrant les communes de Schaerbeek, Evere et Saint-Josse) révèle le quotidien belge Le Soir.

Le journal a dévoilé le contenu du mail dont il a reçu une copie. Un courrier qui survient « suite à des incidents indépendants l’un de l’autre, causés par deux enfants de 9 et 12 ans, qui ont connu des situations de conflit ou de guerre dans leur pays d’origine ».

Interrogé par nos confrères du Soir, le chef de corps de la zone de police Polbruno, Frédéric Dauphin, évoque « au minimum une grande maladresse » et la décision personnelle d’une enquêtrice qui a échappé au contrôle interne.

Frédéric Dauphin maintient toutefois que « ce qui a guidé la policière, c’est de savoir si les enfants qui viennent de zones de combat ne devraient peut-être pas faire l’objet d’une attention accrue ».

libero elit. Sed libero diam sit venenatis, facilisis elit. id mattis amet,