Nice : un militant agressé pour avoir hébergé des exilés

Le parquet de Nice a ouvert une enquête pour violences volontaires après l’agression d’un militant de la Roya citoyenne, qui hébergeait chez lui quatre exilés.

La rédaction de Guiti News


Un déchaînement de violences. Les membres de l’association Roya citoyenne, pour la défense des exilés arrivés par la vallée de la Roya à la frontière franco-italienne, sont encore sous le choc. L’un d’entre eux a dû être transporté à l’hôpital, inconscient, dans la nuit du samedi 13 au dimanche 14 avril. Il a été agressé à son domicile, près de Nice.

Ce soir-là, une quinzaine d’individus, dont certains munis d’armes blanches, se présentent devant chez le militant. Ils saccagent sa voiture et brisent les vitres de son appartement. L’homme est blessé à la tête. A l’intérieur, les quatre exilés nigérians qu’il héberge ont peur pour leur vie, comme le racontent nos confrères de l’Humanité.

Le militant avait déjà été agressé dans des circonstances similaires quelques semaines auparavant. Car son engagement en faveur des réfugiés dérange dans la région. En 2017, l’ancien candidat du Rassemblement national (RN) aux législatives, Olivier Bettati, avait demandé la dissolution de la Roya citoyenne.

“Nous attendons du Procureur le même acharnement à trouver et poursuivre ces agresseurs barbares que celui qu’il met dans la poursuite des citoyens engagés dans la solidarité envers les personnes migrantes”, a déclaré l’association sur sa page Facebook suite à l’agression.

libero in Curabitur ultricies ipsum venenatis, ut velit, ut nec efficitur.